Surveillance de l'influenza : Du 20 décembre 2015 au 2 janvier 2016 (semaines de déclaration 51 et 52)

Sommaire global

  • Au cours de la semaine 52, l’activité saisonnière de la grippe a légèrement augmenté au Canada
  • Les détections de cas de grippe en laboratoire ont augmenté, mais ils demeurent sous les niveaux attendus pour cette période de l’année.
  • Le nombre de cas signalés de la grippe A(H1N1) a augmenté au cours des dernières semaines.
  • À ce jour, la majorité des détections de l'influenza en laboratoire et des hospitalisations ont été signalées chez des personnes âgées de 65 ans ou plus.
  • Pour obtenir de plus amples renseignements sur la grippe, consultez notre page Web sur la grippe

Télécharger le format de rechange
(Format PDF, 1 003 Ko, 8 pages)

Organisation : Agence de la santé publique du Canada

Date publiée : 2016-01-08

Êtes-vous un praticien de soins de santé primaires (médecin généraliste, infirmière praticienne ou infirmière autorisée) qui souhaiterait devenir sentinelle pour le programme Surveillance de l'influenza pour la saison grippale 2015-2016? Communiquez avec nous à l'adresse FluWatch@phac-aspc.gc.ca

Sur cette page

Activité grippale et pseudogrippale (propagation géographique)

Au cours de la semaine 52, 27 régions du Canada ont signalé une activité grippale sporadique et pseudogrippale (par rapport à 22 régions au cours de la semaine 51). Au cours de la semaine 52, aucune activité grippale et pseudogrippale n’a été signalée dans 20 régions du Canada (par rapport à 25 régions au cours de la semaine 51). Une activité localisée a été signalée dans deux régions au Canada (une en Ontario et une à Terre-Neuve-et-Labrador.

Figure 1. Carte de l'activité grippale et pseudogrippale globale par province et territoire, Canada, semaine 52

Figure 1
Figure 1 Légende

Note : Les niveaux d'activité, tels que représentés sur cette carte, sont attribués et enregistrés par les ministères de la santé provinciaux et territoriaux. Ceci est basé sur les confirmations de laboratoire, les taux de consultation de syndrome grippal des médecins sentinelles et les éclosions. Veuillez vous référer aux définitions détaillées de la dernière page. Les rapports de semaines précédentes, y compris les mises à jour rétrospectives, sont disponibles sur le site Web de Surveillance de l'influenza.

Figure 1 - Description textuel

Au cours de la semaine 52, 27 régions du Canada ont signalé une activité grippale sporadique et pseudogrippale (par rapport à 22 régions au cours de la semaine 51).

Détections de la grippe et d'autres virus respiratoires

Le nombre de cas de grippe confirmés en laboratoire continue d’augmenter de façon constante. Le pourcentage de détections positives pour la grippe a augmenté, passant de 3,3 % au cours de la semaine 51 à 4,3% au cours de la semaine 52 (figure 2). Par rapport aux cinq dernières saisons, le pourcentage de tests positifs (4,3 %) signalé au cours de la semaine 52 était inférieur à la moyenne des cinq dernières années pour la semaine visée, et inférieur aux prévisions (de 13,8 % à 34,3 %).

Figure 2. Nombre et pourcentage de tests de détection de la grippe positifs, par type, sous-type et semaine de surveillance, Canada, 2015-16

Figure 2
Figure 2 - Description textuel

Le pourcentage de détections positives pour la grippe a augmenté, passant de 3,3 % au cours de la semaine 51 à 4,3% au cours de la semaine 52.

Au cours de la semaine 52, un total de 183 détections de cas de grippe en laboratoire ont été signalées (par augmenté à 115 détections signalées pendant la semaine 51). Au cours des semaines 51 et 52, la grippe A(H1N1) était le virus de la grippe A le plus souvent détecté. Au cours de la semaine 52, la grippe A(H1N1) était le sous-type le plus souvent détecté en Alberta, en Saskatchewan, en Ontario, à l’Île-du-Prince-Édouard et à Terre-Neuve-et-Labrador. Jusqu'à présent, 84 % des cas de grippe détectés ont été des cas de grippe A, et le sous-type le plus courant était celui de la grippe A(H3) [63%,(307/483)].

Figure 3. Nombre cumulative d'échantillons positifs pour la grippe, par type/sous-type et province, Canada, 2015-16

Figure 3 Note : Les échantillons des T.N.-O., du Yn et du Nt sont envoyés à des laboratoires de référence dans d'autres provinces. Les données cumulatives comprennent les mises à jour des semaines précédentes.
Figure 3 - Description textuel
Provinces Tableau figure 3 - Note 1 Hebdomadaire (27 décembre au 2 janvier 2016) Cumulatif (30 août 2015 au 2 janvier 2016)
 Influenza A B Influenza A B A & B Total
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Tableau figure 3 - Note n B Total A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) Tableau figure 3 - Note n B Total
C.-B. 15 0 0 15 23 222 5 132 85 64 286
Alb. 51 27 0 25 10 154 65 59 30 38 192
Sask. 3 3 0 0 0 18 11 3 4 2 20
Man. 1 0 1 0 0 5 0 3 2 1 6
Ont. 35 18 6 11 5 231 81 91 59 27 258
Qc. 31 0 0 31 3 111 3 0 108 14 125
N.-B. 2 0 0 2 0 6 0 0 6 0 6
N.-É. 1 0 0 1 0 7 0 1 6 0 7
Î.-P.-É. 2 2 0 0 0 7 7 0 0 0 7
T.-N.-L. 1 1 0 0 0 6 4 2 0 1 7
Yn 0 0 0 0 0 5 0 4 1 0 5
T.-N.-O. 0 0 0 0 0 12 0 12 0 0 12
Nt 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0 0
Canada 142 51 7 85 41 784 176 307 301 147 931
Pourcentage Tableau figure 3 - Note 2 77.6% 35.9% 4.9% 59.9% 22.4% 84.2% 22.4% 39.2% 38.4% 15.8% 100.0%

Dans les cas où l'âge était signalé, la plus grande proportion a été observée chez les personnes de 65 ans et plus (38%) (Table 1). Les cas de grippe A(H3N2) sont relevés le plus souvent (49 %) chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Les cas de grippe A(H1N1) sont relevés le plus souvent (30 %) chez les personnes âgées de 45 à 64 ans. Les cas de grippe B sont relevés le plus souvent (49 %) chez les personnes âgées de 5 à 19 ans.

Tableau 1. Nombre hebdomadaire et cumulatif d'échantillons positifs pour la grippe, par type, sous-type et groupe d'âge, en fonction des rapports détaillés des cas confirmés en laboratoireTableau 1 - Note 1, Canada, 2014-15
Groupes d'âge (ans) Hebdomadaire (27 décembre au 2 janvier 2016) Cumulatif (30 août 2015 au 2 janvier 2016)
Influenza A B Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Tableau 1 - Note n Total A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé)Tableau 1 - Note n Total # %
<5 17 1 0 16 3 61 15 20 26 13 74 10.7%
5-19 4 0 0 4 5 45 7 25 13 35 80 11.5%
20-44 22 3 0 19 2 95 21 37 37 26 121 17.4%
45-64 19 2 0 17 3 128 25 58 45 24 152 21.9%
65+ 22 2 0 20 8 234 13 136 85 30 264 38.0%
Inconnu 0 0 0 0 0 2 1 1 0 1 3 0.4%
Total 84 8 0 76 21 565 82 277 206 129 694 100.0%
Pourcentage Tableau 1 - Note 2 80.0% 9.5% 0.0% 90.5% 20.0% 81.4% 14.5% 49.0% 36.5% 18.6%    

Pour plus de détails, veuillez consulter le Rapport hebdomadaire de détection des virus respiratoires au Canada.

Taux de consultation pour le syndrome grippal

Durant la semaine 52, le taux de consultations national pour le syndrome grippal était de 50,3 consultations par 1 000 visites comparé à 30,2 consultations par 1 000 visites lors de la semaine 51. Au cours de la semaine 52, le taux de consultations pour le syndrome grippal le plus élevé a été observé dans le groupe d'âge de 0-4 ans et le plus faible était dans le groupe d’âge de 20-64 ans (figure 4).

Figure 4. Taux de consultation pour le syndrome grippal (SG), par groupe d'âge et par semaine de déclaration, Canada, 2015-16

Figure 4 Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective. En C.-B., en Alb, et en Sask., les données sont compilées par un programme de surveillance sentinelle provincial pour ensuite être signalé au programme Surveillance de l'influenza. Pas tous les médecins sentinelles soumettent des rapports chaque semaine.
Figure 4 - Description textuel

Taux de consultation pour le syndrome grippal (SG), par group d'âge au cours de la semaine 52 de la saison 2015-16 : 0-4 ans : 120,4; 5-19 ans : 91,8; 20-64 ans : 26,1; 65 ans et plus : 80,2

Surveillance des éclosions de la grippe

Au cours de la semaine 52, trois nouvelles éclosions de la grippe confirmées en laboratoire ont été signalées (jusqu’à deux éclosions signalées au cours de la semaine 51). Une éclosion a été signalée dans un hôpital attribuables à la grippe A et les deux autres éclosions ont été signalées dans des milieux communautaires ou institutionnels. À date cette saison, 33 éclosions ont été signalées (dont 15 élosions en ESLD). À titre de comparaison, au cours de la semaine 52 de la saison 2014-2015, 435 éclosions ont été signalées (dont 349 sont survenues dans des établissements de soins de longue durée) et au cours de la saison 2013-2014, 25 éclosions ont été signalées (dont 15 sont survenues dans des établissements de soins de longue durée).

Figure 5. Nombre total de nouvelles éclosionsFigure 5 - Note 1 de la grippe confirmée en laboratoire par semaine, Canada, 2015-16

Figure 5
Figure 5 - Description textuel
Semaine de déclaration Hôpitaux Établissements de soins de longue durée Autres
35 0 0 0
36 0 0 0
37 1 1 0
38 0 0 0
39 0 2 0
40 0 2 1
41 0 0 0
42 0 0 0
43 0 1 0
44 1 3 1
45 1 1 0
46 0 0 0
47 0 0 0
48 0 1 0
49 0 1 0
50 0 2 0
51 1 1 0
52 1 0 2

Surveillance de la grippe chez les enfants dans les hôpitaux sentinelles

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les enfants

Au cours de la semaine 52, treize hospitalisations ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (IMPACT), ce qui représente une hausse comparativement aux sept hospitalisations signalées au cours de la semaine 51 (figure 6).

Jusqu’à présent cette saison, 38 hospitalisations pédiatriques (enfants âgés de 16 ans ou moins) associées à la grippe confirmée en laboratoire ont étés signalées par le réseau du IMPACT. Trente-un hospitalisations étaient attribuables à la grippe A et sept cas étaient attribuable à la grippe B. La majorité des cas (34 %) ont été signalés chez les enfants âgés 2-4 ans. Deux cas non inclus dans la le tableau et la figure ci-dessous étaient attribuables à des co-infections par le virus de la grippe A et B. Jusqu’à présent, six cas ont été admis en unité de soins intensifs et moins de cinq décès on étés déclarés.

Tableau 2- Nombre cumulatif d'hospitalisations pédiatriques associées à la grippe signalées par le réseau IMPACT, Canada, 2015-16
Groupes d'âge (ans) Cumulative (30 août. 2015 to 2 janvier 2016) 
Influenza A Influenza B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A (non sous-typé) B Total
0-5m          
6-23m          
2-4a   Données supprimées en raison de petites valeurs.  
5-9a          
10-16a          

Figure 6. Nombre de cas de grippe déclarés par les réseaux d'hôpitaux sentinelles, par semaine, Canada, 2015-16, hospitalisations pédiatriques et adults (≤16 ans, IMPACT;  ≥16 ans, CIRN-SOS)

Figure 6

Remarque : Le nombre d'hospitalisations signalées par IMPACT représente un sous-groupe de toutes les hospitalisations associées à la grippe chez les enfants au Canada. Certains délais quant à la soumission des rapports peuvent affecter les données de façon rétrospective.

Figure 6 - Description textuel
Semaine de déclaration Influenza A Influenza B
35 0 0
36 0 0
37 1 0
38 2 0
39 0 0
40 0 0
41 1 0
42 0 0
43 1 0
44 0 0
45 2 0
46 1 2
47 2 0
48 2 1
49 3 5
50 3 1
51 7 3
52 13 4

Hospitalisations et décès associés à la grippe chez les adultes

Au cours de la semaine 52, quatre hospitalisations ont été signalées par le réseau du Programme canadien de surveillance active de l’immunisation (IMPACT), ce qui représente une hausse comparativement aux trois hospitalisations signalées au cours de la semaine 51 (figure 6).

À date cette saison, 17 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire chez les adultes (âgés de 16 ans ou plus) ont été signalées par le réseau CIRN-SOS. Tous les cas sauf un étaient des cas de grippe A. Aucunes admissions aux soins intensifs ou décès n’ont été signalés.

Tableau 3 - Nombre cumulatif d'hospitalisations d'adultes (≥16 ans) associées à la grippe signalées par le réseau CIRN-SOS, Canada, 2015-16
Groupes d'âge (ans) Cumulatif (1 nov. 2015 au 2 jan. 2016)
Influenza A B Influenza A et B
A Total A(H1) pdm09 A(H3) A(non sous-typé) Total # (%)
16-20 0 0 0 0 0 0 (%)
20-44 2 1 0 1 0 2 (12%)
45-64 5 0 1 4 1 6 (35%)
65+ 9 0 4 9 0 9 (53%)
Total 16 1 5 10 1 17
% 94% 6% 31% 63% 6% 100%

Figure 7. Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge (≥16 ans), Canada, 2015-16

Figure 7
Figure 7 - Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalisations (n=17) Admissions à l'USI (n=0) Décès (n=0)
16-20 0.0% 0.0% 0.0%
20-44 11.8% 0.0% 0.0%
45-64 35.3% 0.0% 0.0%
65+ 52.9% 0.0% 0.0%

Hospitalisations et décès associés à la grippe déclarés par les provinces et territoires

Depuis le début de la saison 2015-2016, 148 hospitalisations associées à la grippe confirmée en laboratoire ont été signalées dans les provinces et territoires participantsNote de bas de page *. Cent vingt-un hospitalisations (87 %) étaient attribuables à la grippe A et dix-neuf cas (13 %) étaient attribuable à la grippe B. Parmi les cas pour lesquels le sous-type de grippe A était connu, 63 % (40/63) étaient attribuables au virus A(H3N2). La majorité (48 %) des patients hospitalisés étaient âgés d’au moins 65 ans. Douze admissions dans une unité des soins intensifs et quatre décès ont été signalés.

Figure 8. Pourcentage d'hospitalisations, d'admissions en unité de soins intensifs et de décès associés à la grippe, par groupe d'âge, Canada, 2015-16

Figure 8
Figure 8 - Description textuel
Groupes d'âge (ans) Hospitalisations (n=148) Admissions à l'USI (n=12) Décès (n=4)
0-4 11.5% 8.3% 0.0%
5-19 6.8% 0.0% 0.0%
20-44 12.8% 16.7% 25.0%
45-64 20.9% 25.0% 0.0%
65+ 48.0% 50.0% 75.0%

Il est possible d'obtenir des données supplémentaires sur les hospitalisations et décès imputables à la grippe déclarés au Canada de 2011-2012 à 2015-2016 sur le site de l'Agence de la santé publique du Canada.

Caractérisation des souches grippales

Pendant la saison grippalle 2015-16, le Laboratoire national de microbiologie (LNM) a caractérisé les antigènes de 122 virus de la grippe [71 virus A(H3N2), 26 A(H1N1) et 25 virus de la grippe B].

Grippe A(H3N2): Par suite du test d'inhibition de l'hémagglutination (IH), on a caractérisé antigéniquement six virus H3N2 comme semblable au virus A/Switzerland/9715293/2013 à l'aide de l'antisérum contre la souche virale A/Switzerland/9715293/2013 propagée en culture cellulaire.

L'analyse séquentielle de 65 virus H3N2 a démontré que les 65 virus appartenaient à un groupe génétique dont la plupart des virus présentaient des antigènes apparentés au virus A/Switzerland/9715293/2013.

Le virus A/Switzerland/9715293/2013 est le composant A(H3N2) du vaccin destiné à l'hémisphère Nord.

Grippe A(H1N1): Vingt-six virus de la grippe A(H1N1) était antigéniquement semblables à la souche A/California/7/2009, le composant A(H1N1) du vaccin destiné à l'hémisphère Nord 

Grippe B: Seize virus grippaux B caractérisés étaient antigéniquement semblables à B/Phuket/3073/2013, le composant B du vaccin trivalent destiné à l'hémisphère Nord. Neuf virus de la grippe B ont été caractérisés comme étant semblable au virus B/Brisbane/60/2008, soit l'une des composantes de la grippe B du vaccin quadrivalent de la grippe de l'hémisphère Nord 2015-2016

Les composants recommandés pour le vaccin trivalent contre la grippe pour la saison 2015-2016 dans l'hémisphère Nord sont les suivants : un virus analogue au virus A/California/7/2009(H1N1)pdm09, un virus analogue au virus A/Switzerland/9715293/2013(H3N2), et un virus de type B analogue à B/Phuket/3073/2013 (lignée Yamagata). Pour les vaccins quadrivalent, l'ajout d'un un virus analogue au virus B/Brisbane/60/2008 est recommandé.

Le LNM reçoit une partie des échantillons positifs pour la grippe envoyés par les laboratoires provinciaux afin de caractériser les souches et de tester la résistance aux antiviraux. Les données de caractérisation reflètent les résultats des tests d'inhibition de l'hémagglutination comparés aux souches grippales de référence recommandées par l'Organisation mondiale de la Santé.

Résistance aux antiviraux

Pendant la saison grippale 2015-2016, le LNM a soumis 129 virus grippaux à des tests de résistance à l'oseltamivir et zanamivir et 106 virus grippaux à des tests de résistance à l’amantadine. Les virus étaient tous sensibles au zanamivir et à l'oseltamivir. Seul un virus de la grippe A soumis à des tests de résistance était sensible à l’amantadine (tableau 4).

Tableau 4. Résistance aux antiviraux selon le type et le sous-type du virus de la grippe, Canada, 2015-16
Type et sous-type de virus Oseltamivir Zanamivir Amantadine
Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé Nbre resistant (%) Nbre testé # resistant (%)
A (H3N2) 77 0 77 0 82 81 (98.8%)
A (H1N1) 26 0 26 0 24 24 (100%)
B 26 0 26 0 S/O Tableau 4 - Note * S/O Tableau 4 - Note *
TOTAL 129 0 129 0 106 105

Rapports internationaux sur la grippe


Les définitions du programme Surveillance pour la saison 2015-2016

Abréviations : Terre-Neuve-et-Labrador (T.-N.-L.), Île-du-Prince-Édouard (Î.-P.É.), Nouveau-Brunswick (N.-B.), Nouvelle-Écosse (N.-É.), Québec (Qc.), Ontario (Ont.), Manitoba (Man.), Saskatchewan (Sask.), Alberta (Alb.), Colombie-Britannique (C.-B.), Yukon (Yn), Territoires du Nord-Ouest (T.N.-T.), Nunavut (Nt.).

Définitions du syndrome grippal (SG) : Apparition soudaine d'une maladie respiratoire avec fièvre et toux accompagnée d'un ou de plusieurs des symptômes suivants - mal de gorge, arthralgie, myalgie ou prostration - qui pourrait être attribuable à l'influenza. Chez les enfants de moins de 5 ans, des symptômes gastro-intestinaux peuvent également se manifester. Chez les patients de moins de 5 ans ou de 65 ans et plus, il est possible que la fièvre ne soit pas très importante.

Définition d'une éclosion de la grippe/SG

Écoles :
un taux d'absentéisme de plus de 10 % (ou un taux d'absentéisme étant plus élevé (i.e. >5-10%) que les niveaux de base attendus tel que déterminé par les autorités scolaires ou de santé publique), et ce, apparemment attribuable au SG.
Veuillez noter qu'il est recommandé que les éclosions de SG dans les écoles soient confirmées en laboratoire au début de la saison de l'influenza puisqu'il peut s'agir du premier indicateur de transmission dans une communauté d'une région donnée.
Hôpitaux et établissements résidentiels :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire. Lorsqu'on constate une éclosion dans un établissement, elle devrait être signalée en moins de 24 heures. Les établissements résidentiels incluent, mais ne sont pas limités aux établissements de soins de longue durée et prisons.
Les lieux de travail:
un taux d'absentéisme de plus de 10 % apparemment attribuable au SG
Autres emplacements :
deux cas ou plus de SG sur une période de 7 jours comprenant au moins un cas confirmé par laboratoire; par exemple, les lieux de travail, communautés fermées.

Veuillez prendre en note que la déclaration des éclosions d'influenza / SG à partir de différents types d'établissements varient selon la région.

Définition des niveaux d'activité grippale :

1 = Aucune activité signalée : aucune détection de l'influenza confirmée en laboratoire au cours de la semaine de déclaration; cependant, il peut y avoir des signalements sporadiques de SG

2 = Sporadique : signalements sporadiques de SG et détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec aucune éclosion de SG/influenza détectée à l'intérieur de la région de surveillance Note de bas de page

3 = Localisée :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans moins de 50 % de la région de surveillance Note de bas de page

4 = Étendue :

  1. évidence d'augmentation de SG Note de bas de page * et
  2. détection(s) d'influenza confirmé(s) en laboratoire avec
  3. présence d'éclosions dans des écoles, hôpitaux, établissements résidentiels et/ou d'autres types d'institutions survenant dans 50 % ou plus de la région de surveillance Note de bas de page

À noter : Les données de SG peuvent être rapportées à partir des médecins sentinelles, des visites en salle d'urgence ou de la ligne téléphonique info-santé.

Date de modification :