Virus du Nil occidental

L'infection à virus du Nil occidental est une infection transmise par les moustiques (aussi appelés maringouins). La plupart des personnes infectées n'ont pas de symptômes ou n'ont que des symptômes pseudogrippaux bénins. Cette infection peut toutefois rendre gravement malade, et il existe peu de solutions médicales pour la traiter et la prévenir. Il est donc important d'en savoir plus à son sujet, de connaître les risques et d'apprendre comment vous pouvez réduire ces risques.

Le premier cas humain d'infection à virus du Nil occidental au Canada a été signalé en Ontario en 2002. Depuis ce temps, des cas ont été déclarés à ce jour dans les provinces suivantes :

  • Colombie-Britannique;
  • Alberta;
  • Saskatchewan;
  • Manitoba;
  • Ontario;
  • Québec.

Hors de ces provinces, tous les cas déclarés ont été associés à des voyages.

Sur cette page

Qu'est-ce que le virus du Nil occidental?

L'infection à virus du Nil occidental est une infection dont sont porteurs les moustiques. Elle se trouve dans de nombreux pays, dont le Canada et les États-Unis.

Le virus a été découvert en Afrique en 1937. Le premier cas humain d'infection à virus du Nil occidental en Amérique du Nord a été signalé aux États-Unis en 1999. Le premier cas signalé au Canada l'a été en 2002. Depuis ce temps, il y a toujours des cas dans diverses régions du Canada pendant les derniers mois du printemps, les mois d'été et les premiers mois de l'automne.

Comment le virus du Nil occidental se transmet-il? Quels sont les risques?

La plupart des personnes infectées par le virus du Nil occidental le sont par la piqûre d'un moustique infecté. Les moustiques sont infectés par le virus lorsqu'ils piquent un oiseau infecté. Dans la plupart des régions du Canada, le risque d'infection à virus du Nil occidental est maximal entre la mi-avril et le premier gel à la fin de septembre ou en octobre. La majorité des humains infectés le sont entre juillet et le début de septembre.

Il est déjà arrivé dans le passé, dans de très rares cas, que des personnes aient été infectées par le virus du Nil occidental lors de transfusions sanguines ou de greffes d'organes ou par transfert de la mère à l'enfant. Si vous avez besoin d'une transfusion sanguine, vous pouvez avoir l'assurance que le risque de contracter une infection à virus du Nil occidental de cette façon est extrêmement faible. La Société canadienne du sang et Héma-Québec font un dépistage des dons de sang au cas où le donneur serait porteur du virus sans le savoir.

Il est impossible de contracter le virus du Nil des façons suivantes :

  • en touchant ou en embrassant une personne porteuse du virus;
  • en touchant du personnel infirmier ou des soignants qui traitent une personne porteuse du virus;
  • en donnant du sang.

Quels sont les symptômes d'une infection à virus du Nil occidental?

La majorité des personnes infectées par le virus du Nil occidental (70-80 %) ne remarquent pas ou ne rapportent pas de symptômes. La plupart des autres personnes infectées n'ont que des symptômes bénins, qui apparaissent habituellement de 2 à 15 jours après l'infection, comme :

  • de la fièvre;
  • des maux de tête;
  • une éruption cutanée bénigne;
  • des douleurs musculaires.

Très peu de gens (moins de 10 % des personnes qui ont des symptômes) ont de graves symptômes qui touchent le système nerveux central (tissu nerveux du cerveau et de la moelle épinière), notamment :

  • violent mal de tête;
  • fièvre;
  • raideur au cou (il peut être difficile de tourner le cou vers la gauche et vers la droite);
  • nausées ou vomissements;
  • difficulté à avaler;
  • somnolence;
  • vision trouble ou dégradation de la vue;
  • confusion;
  • faiblesse musculaire et réduction de la coordination.

Les personnes suivantes ont un risque accru de graves effets sur la santé si elles sont infectées par le virus du Nil occidental :

  • les personnes âgées de plus de 50 ans;
  • les personnes vivant avec des maladies chroniques, comme un cancer, le diabète, l'alcoolisme ou une maladie du cœur;
  • les personnes qui ont besoin d'un traitement médical qui peut affaiblir leur système immunitaire, comme les personnes greffées et celles qui suivent une chimiothérapie contre le cancer.

Comment l'infection à virus du Nil occidental est-elle traitée?

Il n'existe pas de traitement précis contre l'infection à virus du Nil occidental. Les patients reçoivent des traitements pour soulager leurs symptômes.

Symptômes bénins

Si vous avez des symptômes bénins (comme une faible fièvre et des douleurs musculaires), vous vous rétablirez probablement en quelques jours. Dans certains cas de symptômes bénins, le temps de récupération peut être un peu plus long (semaines ou mois). Des médicaments pour soulager la douleur (analgésiques) en vente libre peuvent être utilisés pour réduire la fièvre et l'inconfort.

Symptômes graves

Si vous avez des symptômes plus graves (comme une fièvre élevée ou des vomissements), vous devriez consulter immédiatement un professionnel de la santé. Un test sanguin peut confirmer la présence du virus du Nil occidental.

Des traitements de soutien (administration d'un soluté par voie intraveineuse, apport d'une assistance respiratoire, prévention des complications, etc.) sont utilisés dans les cas graves. Une hospitalisation ou l'administration de soins infirmiers peut être nécessaire.

L'infection à virus du Nil occidental est une maladie relativement nouvelle en Amérique du Nord. Ses effets à long terme ne sont pas encore tout à fait compris. La plupart des gens, même les personnes qui développent de graves symptômes et de graves effets sur la santé, se rétablissent complètement, tandis que d'autres continuent d'avoir des problèmes de santé à long terme, qui incluent notamment :

  • des effets physiques, comme des maux de tête, de la fatigue, une paralysie et une faiblesse musculaire à long terme;
  • des effets mentaux, comme une confusion, une dépression, des problèmes de concentration et des pertes de mémoire;
  • des effets sur le fonctionnement, comme une difficulté à préparer les repas, à sortir, à magasiner, etc.

Les scientifiques ne savent pas encore pourquoi certaines personnes se rétablissent tandis que d'autres continuent d'avoir des problèmes de santé d'intensité variable.

Comment puis-je prévenir l'infection à virus du Nil occidental?

Le moyen le plus simple de prévenir l'infection à virus du Nil occidental est d'éviter les piqûres de moustiques. Rappelez-vous que les moustiques sont souvent plus actifs à l'aube (premières lueurs) et au crépuscule (juste avant la tombée de la nuit).

Couvrez la peau exposée

Lorsque vous êtes dehors, portez :

  • un pantalon long et des chandails, des chemises ou des blouses amples à manches longues;
  • des chaussettes (bas) et un chapeau (vous pouvez mettre une moustiquaire par-dessus votre chapeau pour vous protéger la tête, le visage et le cou);
  • des vêtements de couleur claire (les couleurs foncées attirent les moustiques).

Utilisez de l'insectifuge

Lorsque vous êtes dehors, vous devriez utiliser de l'insectifuge (en lotion ou en vaporisateur) contenant du DEET ou de l'icaridine. Le DEET (diéthyltoluamide) est vendu sous forme d'une préparation huileuse incolore qui éloigne les moustiques et les tiques. L'icaridine est un nouvel insectifuge homologué par l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire du Canada en 2012.

Lorsque vous utilisez un insectifuge en vaporisateur, vous devriez toujours lire l'étiquette en entier et suivre les directives sur le contenant. Pour éviter que l'insectifuge se retrouve dans votre bouche et vos yeux, vaporisez-le d'abord sur vos mains, puis appliquez-le sur votre visage.

Soyez très prudents lorsque vous appliquez de l'insectifuge sur un enfant : vaporisez toujours vos propres mains d'abord, puis appliquez l'insectifuge sur sa peau.

Éliminez les zones de reproduction des moustiques

Les moustiques se reproduisent dans l'eau stagnante (de l'eau qui ne bouge pas et ne s'écoule pas). Éliminez l'eau stagnante autour de chez vous au moyen des conseils suivants :

  • videz l'eau qui se trouve dans les vieux pneus (même ceux utilisés comme balançoires), les barils de récupération d'eau de pluie, les jouets d'enfants, les pots à fleurs et les pataugeoires et asséchez-les;
  • nettoyez régulièrement les gouttières pour éviter qu'elles se bouchent et que l'eau s'y accumule;
  • mettez l'équipement et les bateaux de pêche sur le côté pour qu'ils se vident;
  • changez l'eau dans les plats d'eau des animaux et des baignoires d'oiseaux placés à l'extérieur au moins deux fois par semaine.

Protégez votre domicile contre les moustiques

Munissez vos portes et vos fenêtres de moustiquaires pour éviter que les moustiques n'entrent chez vous.

Comment puis-je savoir où il existe un risque d'infection à virus du Nil occidental?

La surveillance consiste à vérifier la présence du virus du Nil occidental chez les gens, les oiseaux et les moustiques. Pendant la saison du virus du Nil occidental (de la mi-avril à octobre), l'Agence de la santé publique du Canada effectue de la surveillance partout au Canada. L'Agence produit chaque semaine Cartes et statistiques : Virus du Nil occidental MONITEUR.

Signalez les oiseaux morts

Des oiseaux morts dans votre collectivité peuvent être un signe de la présence du virus du Nil occidental. Si vous trouvez un oiseau mort, ne touchez pas à la carcasse à mains nues. Portez toujours des gants de caoutchouc si vous devez toucher à un oiseau mort ou à un autre animal mort. Communiquez avec le Centre canadien coopératif de la santé de la faune pour signaler des oiseaux morts si vous croyez qu'ils pourraient avoir le virus du Nil occidental.

Date de modification :